La Thermorégulation | SIRIUSMEDx
La Thermorégulation
Mieux comprendre les facteurs impliqués dans la régulation de la température du corps

Pour prévenir les complications reliées à la chaleur et savoir quoi faire en cas d’urgence il est important de comprendre comment fonctionne le système de thermorégulation du corps humain.

Pour maintenir une température corporelle autour de 37.5 oC le cerveau via son centre de commande situé dans l’hypothalamus ajuste automatiquement la production et la rétention de chaleur en fonction des informations fournies par les capteurs de température de la peau répartis sur le corps. C’est ce qu’on appelle la thermorégulation.

Des problèmes peuvent apparaître lorsque le fonctionnement du système est altéré par une maladie, une blessure, des toxines ou des médicaments. Le système peut également être submergé par des conditions environnementales extrêmes ou lors d’efforts physiques dans ces environnements.

Le corps emmagasine de la chaleur provenant de l’extérieur par le rayonnement solaire direct, réfléchi sur les objets ou diffus sous un couvert nuageux. Il est aussi réchauffé par le rayonnement infra rouge qui agit directement sur le corps sans réchauffer l’air ambiant. Enfin il est réchauffé par le contact direct avec un objet ou des vêtements chauds. Il génère aussi sa propre chaleur interne par son activité métabolique de même que par l’activation des muscles. C’est pourquoi le corps se met à frissonner lors qu’il a froid.

Pour évacuer la chaleur le corps doit donc utiliser divers mécanismes.

  • L’évaporation se fait par la respiration et la transpiration. Quand l’environnement extérieur est humide, ce mécanisme n’est malheureusement pas très efficace. Il faut donc trouver d’autres moyens pour se rafraichir ou refroidir une victime car un simple ventilateur ne fera pas une grande différence.
  • La conduction directe avec un objet ou un milieu froid. Il ne faut donc pas hésiter à se rafraichir avec de la glace directement sur la tête, le visage et dans le cou à chaque opportunité lorsqu’on s’active dans un environnement très chaud.
  • La convection qui s’effectue par le mouvement de l’air ou de l’eau. C’est le principe du four à convection qui accélère la cuisson en faisant circuler l’air dans le four. Au contraire si on veut refroidir quelqu’un rapidement le meilleur moyen sera donc de l’immerger dans l’eau froide et de la faire circuler ou bien de le couvrir de glace et de l’asperger d’eau ensuite.
  • Pour influencer le transport de la chaleur vers l’extérieur le corps utilisera la dilatation des vaisseaux sanguins pour diriger circulation vers la peau et les extrémités. C’est ce qui donne cet aspect rouge du visage lorsqu’on a chaud et qu’on s’active. À l’inverse il refermera la circulation périphérique s’il veut conserver la chaleur vers le centre.
  • Il faut aussi se protéger le mieux possible de même qu’une victime de la chaleur des rayonnements. On préconise des vêtements de couleur pâle réfléchissant la chaleur, et faits de matériaux permettant la circulation d’air et l’évaporation. Aussi, on doit rapidement protéger du soleil toute victime de la chaleur.
  • Enfin en se gardant bien hydraté on favorise une meilleure circulation sanguine et un meilleur transport de la chaleur vers la périphérie. On recommande de boire de l’eau froide le plus possible car elle est mieux absorbée et aide à nous refroidir par le fait même.

Mieux comprendre nous permet de mieux intervenir. C’est ce que nos formations préconisent en vous offrant plus que des recettes toutes faites ou des diagrammes à suivre. Apprendre par l’expérience et par une bonne compréhension des principes essentiels, c’est la philosophie des formations SIRIUS.  Inscrivez vous à l’une de nos formations de secourisme en régions isolées

Rénover votre chalet, une activité dangereuse?
La sécurité passe avant tout!